Qui sommes-nous > Les Séminaires Psychanalytiques

Historicité de l'Institution

Du point de vue de l'historicité, une collaboration étroite et un dialogue assidu ont précédé la création des « Séminaires Psychanalytiques ». Un dialogue entre les membres d´un groupe de sept psychanalystes, (G. Archavlis, J. Guiastas, G. Dimitriadis, J. Dimopoulos, G. Lékakis, G. Bouras, M. Bouras). Ceux-ci ont travaillé pendant toute une année sur les questions que posent autant la création d'une institution psychanalytique que les difficultés que comporte celle-ci. Ce sont les mêmes qui ont pris l'initiative de faire appel à un cercle plus vaste de collègues afin de faire un commun parcours basé sur des valeurs et des problématiques identiques et créer de commun accord les “Séminaires Psychanalytiques ». Par ailleurs, ils avaient déjà collaboré pendant plusieurs années avec une grande partie de ceux qui ont répondu à l´appel par l´affirmative.

L'expérience provenant de la participation à d´autres institutions psychanalytiques autant en Grèce qu'à l´étranger (Séminaire d'étude des textes freudiens et lacaniens, École de psychanalyse Sigmund Freud, Association Lacanienne Internationale) a contribué d'une façon décisive à la définition et les caractéristiques de cette nouvelle institution. La structure et le fonctionnement de l'inconscient reste la constituante de base du travail théorique qui inspire l'institution et oriente la praxis clinique de ses membres psychanalystes. Ce nouveau contexte du travail collectif prend comme référence essentielle le texte freudien et lacanien (corpus), tout en restant ouvert à d'autres contributions avec comme critère unique le discours psychanalytique.

Nous insistons sur la contribution et l´influence toute particulière de l' « École Freudienne de Paris », l'école fondée par Jacques Lacan en 1964, école qu´il a dirigée lui même jusqu´à 1980. Elles ont été décisives sur l'orientation de l'institution “Séminaires Psychanalytiques ». Le mode de travail que J. Lacan a inauguré (cartel psychanalytique) et la mise à l'étude pour la première fois dans l'histoire de la psychanalyse, de la psychanalyse « pure », c´est à dire de l'analyse didactique nommée comme telle après coup, ont constitué et restent toujours les pierres angulaires de l'École Freudienne de Paris (E.F.P.) et de toutes les institutions psychanalytiques qui ont été créées après la dissolution en 1980 par Lacan lui même et sa mort en 1981.

Dans l'acte inaugural de l'E.F.P. le lecteur pourra suivre les détails de la conception psychanalytique pure de Jacques Lacan, conception d'une institution pour la psychanalyse. Jacques Lacan a apporté quelque chose de neuf grâce au retour aux textes de Freud, à sa nouvelle lecture et à l'élaboration des concepts qui révèlent sont caractère tout particulier et novateur. Il s'agit d'une coupure qui maintient « ouvert » le fonctionnement de l´Inconscient et de la praxis clinique de la psychanalyse.

En tenant compte de tous ces antécédents les “Séminaires Psychanalytiques » ont l'ambition de créer les conditions d'une rencontre féconde entre psychanalystes mais aussi avec des personnes provenant d'autres branches du savoir autour de l'étude et du travail de textes, de concepts et de cas cliniques. Ils s´adressent à tout ceux qui nourrissent en intérêt sincère pour la chose psychanalytique, c'est à dire qui acceptent de se mettre en question ayant toujours comme critère l´éthique psychanalytique.

e-max.it: your social media marketing partner
French (Fr)Greek

Dernières nouvelles